27/06/2008

Le regard de Manuela

Manuela de Schildkröt est une de mes poupées préférées. Elle mesure 47 cm, date de 1955 et est en Tortulon (acétate de cellulose).
L'exemplaire que je possède est en excellent état. Cette poupée n'a qu'un défaut, que l'on retrouve sur presque toutes ses soeurs : elle a perdu ses cils.

Je vais donc vous montrer comment remettre des cils à Manuela et lui rendre son magnifique regard envoûtant !

Yeux enfoncés

En examinant cette poupée de demi-profil, je constate que le manque de cils n'est pas le seul problème : l'oeil droit est plus enfoncé que le gauche, et les paupières sont absolument invisibles. Elles rentrent beaucop trop fort dans la tête. Ce défaut lui donne un regard un peu halluciné, et fait que lorsque l'on couche la poupée, les paupières ne recouvrent que la moitié des yeux.

Je vais donc profiter de cette pose de cils pour corriger tout cela.

Etape 1 : Repositionner les yeux

Perruque calotteRetirez tout d'abord la magnifique perruque en cheveux naturels de la poupée.
Faites cela délicatement, on a tout le temps... La colle utilisée ne devrait pas trop adhérer. Au besoin, coupez les épaisseurs de colle rébarbatives.

Ensuite, retirez la calotte en carton qui est fixée par une plaque de métal qui s'emboîte sous le bord de l'ouverture. Si nécessaire soulevez légèrement la calotte et utilisez une pince pour plier les languettes métalliques.

(Vous remarquerez que sur la photo, les paupières de la poupée se ferment bien : non, je ne vous ai pas raconté de bêtises, j'avais simplement oublié de faire cette photo et je l'ai donc prise après avoir rectifié les paupières...)

Attache yeux bVous avez maintenant accès au cerveau de la poupée.
Je sais, ce n'est pas beau à voir...

Vous constatez tout de suite, avec dépit, que le mécanisme des yeux est solidement fixé au front de la poupée par une sorte d'amalgame de résine et de toile collée (c'est l'espèce de plaque grise, qui ressemble à du béton). 

Chez les poupées en composition, le mécanisme est fixé par une boule de plâtre qu'il est facile de détacher et de replacer.


Ici, impossible d'enlever le mécanisme - ce qui aurait été beaucoup plus simple pour recoller les cils - sans risquer d'abîmer la poupée.

Système yeux b

Sur cette photo, on voit bien le mécanisme du système riboulant (les tiges qui vont vers la gauche) et du système dormeur (le fil de fer vertical, qui va vers le bas, et la plaquette de contrepoids).

Pour rectifier la position des yeux, il faut légèrement déplacer la plaque métallique horizontale que l'on voit sur la photo juste au centre de l'ouverture et qui est fixée par un rivet central.
Pour ce faire, utilisez une petite pince longue et pointue. Tordez légèrement la barre dans la direction nécessaire.
Ici, j'ai légèrement poussé la partie de droite vers l'ouverture de l'oeil.

Il faut tenir compte du fait que les yeux riboulants ne peuvent être placés trop près de l'ouverture de l'oeil, ce qui gênerait leur fonctionnement. C'est pourquoi les poupées aux yeux riboulants ont toujours les yeux plus enfoncés que les autres poupées.

Etape 2 : Rectifier les paupières

Système yeux bLes paupières sont actionnées par une tige munie d'un contrepoids. Celui-ci s'arrête généralement au niveau de la bouche, contre un petit morceau de feutre ou de cuir destiné à amortir le bruit.
Au centre de la photo, on voit le fil de fer vertical, qui relie les paupières au contrepoids.

Pour que les paupières se ferment plus, il faut déplacer le fil de fer vers l'avant du visage au moyen d'une pince. Et inversément, si l'on veut que les paupières se ferment moins, il faut déplacer cette tige vers l'arrière de la tête .

Il faut procéder par étapes successives et légères.
Ci-dessous, vous voyez sur la première photo, que la rectification n'est pas suffisante, on ne voit toujours pas les paupières.
Sur celle du milieu, les paupières sont trop basses.
La photo de droite montre la position idéale : les paupières dépassent d'un bon millimètre.

Paupières 3Paupières 1Paupières 4

                                                                                                                   

Etape 3 : Poser les cils

Coupe cilsCette poupée devait avoir des cils naturels au départ, mais je ne dispose pas de ce genre de cils pour le moment...

Je décide donc d'utiliser des cils synthétiques, bien fournis, et réguliers.
On trouve plus fréquemment dans le commerce des cils effilés, mais ils ne conviennent pas vraiment aux poupées "vintages" que je collectionne.
Ceux-ci font 1,6 cm de large sur 1 cm de long.

                                                                
Coupe cils 1Recoupez éventuellement la largeur des cils en fonction de la taille de la paupière.
Recoupez également sur la longueur, en arrondissant les bords extérieurs des cils.

Roulez les cils dans le sens de la largeur (courbure vers le haut) sur un crayon ou tout autre accessoire tubulaire pour leur donner plus ou moins la forme intérieure de la paupière.

                                                               

Cils 7Comme il est beaucoup plus facile de mettre les cils en place lorsque les paupières sont immobiles, glissez un papier essuie-tout sous le contrepoids des paupières, de manière à ce qu'elles soient coincées et qu'elles ne se ferment qu'à moitié lorsque vous couchez la poupée.

Faites cela délicatement, afin de ne pas dérégler tout le mécanisme dormeur et riboulant que vous venez de mettre en place !

                                                                

Cils 9Vérifiez, en glissant les cils en place, que la largeur et la longueur soient bien adaptées.

Encollez le bord des cils avec de la colle de contact que vous étalerez à l'aide d'un cure-dent. N'utilisez pas de super-glu, car celle-ci sèche beaucoup trop rapidement et ne vous permettra pas de rectifier éventuellement la position des cils.

Glissez les cils sous la paupière et appuyez tout le long en passant un cure-dent sous la paupière. N'utilisez pas d'objet métallique, car vous risqueriez d'endommager le bord inférieur de la cavité oculaire.

Rectifiez au besoin la position des cils tant que la colle n'est pas sèche.
N'oubliez pas de retirer le papier qui coince le mécanisme à l'intérieur de la tête !


Cils 11Cils 12            
Lorsque les cils sont positionnés de manière satisfaisante, enfilez un morceau de bas nylon par-dessus la tête de la poupée. Glissez le jusqu'au cou et ensuite, redressez la poupée afin qu'elle ait les yeux ouverts, et remontez doucement le bas nylon sur les yeux.

Recouchez la poupée et attendez jusqu'au lendemain.
La pression du bas nylon sur les cils ouverts va leur donner une jolie courbure vers le haut.

Ensuite, refixez la calotte et recollez la perruque sur la tête.

Et voilà : Manuela peut à nouveau vous lancer des oeillades langoureuses !

Nouveaux cils 4

18:04 Écrit par Wednesday dans RESTAURATION | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : poser de nouveaux cils |  Facebook |

10/06/2008

Le Syndrome de l'Oeuf de Pâques

Bras cassé 1Les anciennes poupées noires en PE (polyéthylène, alkatène et autres plastiques assimilés) ont une fâcheuse tendance à devenir excessivement cassantes au fil du temps.
Ceci est principalement dû aux colorants (souvent en poudre) qui étaient ajoutés dans les années 50 et 60 à la matière plastique pâteuse pour lui donner sa belle couleur exotique.

Il suffit d'une petite chute ou d'une manipulation un peu vive et crac ! la poupée perd irrémédiablement une jambe ou un bras. La poupée casse exactement comme si elle était en chocolat, vous savez... comme les oeufs de Pâques !

Plusieurs marques de poupées sont concernées par ce problème : Bella, Clodrey, Gégé, Wildebras, Horsman,... et bien d'autres encore. 
Aucun signe extérieur ne peut vous permettre de détecter si le plastique est devenu fragile : ni la couleur, ni la consistance. 

ColleToutes les poupées noires en PE de la fin des années 50 et du début des années 60 sont donc des poupées à risque, qu'il faut manipuler avec beaucoup de précautions, particulièrement lors des habillages et déshabillages. 
Ces poupées doivent aussi être maintenues par un support, même si elles tiennent parfaitement debout toutes seules.

Ce sont les articulations par emboîtements qui représentent les points les plus faibles, mais mêmes les poupées montées par élastiques  - comme celle qui est présentée ici - ne sont pas à l'abri. 

Avant d'acheter une poupée noire de cette époque, je vous conseille de bien vérifier s'il n'y a aucune fissure au niveau des articulations, aussi bien dans le corps que dans les membres, car une seule petite fissure peut constituer le début d'une destruction irréparable. C'est comme pour un oeuf : si la coquille est entière, vous pouvez le serrer dans la main et il semble extraordinairement solide, mais s'il est fêlé, il se brise à la moindre pression.
                                                                       
Bras cassé 3

Il est malheureusement impossible de recoller cette matière. J'ai essayé plus d'une fois, sans résultat probant. La plupart du temps, vous ne réussirez qu'à réduire progressivement les morceaux en parties de plus en plus petites : tout s'effrite irrémédiablement.

Bras cassé 6                                                         

Pour la poupée illustrée ici (une Bella J614), j'avais réussi à faire provisoirement, par l'intérieur, une réparation de fortune, en utilisant du sparadrap flexible et extensible en rouleau, imbibé de "Superglu" (tout le tube y est passé !) : les morceaux tenaient ensemble, mais c'est à peu près tout ce qu'on pouvait en dire...
                                                            

Mais, heureusement, j'ai par la suite trouvé un nouveau bras pour cette jolie poupée des îles.

Vous verrez dans l'article suivant, qu'il existe une autre solution pour rendre à ces poupées un semblant de dignité : la teinture !
                                                              

13:49 Écrit par Wednesday dans RESTAURATION | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : syndrome de l oeuf de paques |  Facebook |

09/06/2008

Teindre des parties de Poupées

TEINDRE DES PARTIES DE POUPEE BLANCHE !

J'avais reçu une très jolie petite Bella noire F364... mais, malheureusement, la pauvre était cul-de-jatte :o(
Impossible de trouver des jambes noires à sa taille. Par contre, cette même poupée est très fréquente en blanc et on peut se la procurer pour trois fois rien...

J'ai donc amputé une petite soeur Bella blanche de ses deux jambes (oui, je sais, c'est affreux et cela pourrait - en plus - être considéré comme de la ségrégation..., mais cette petite-là avait déjà d'autres défauts et je l'ai donc sauvagement sacrifiée). 
J'ai fait mariner les jambes pendant une bonne 1/2 heure dans un bain bouillonnant de teinture pour textiles Dylon.
N'ayant pas trouvé de couleur "chocolat", j'ai utilisé un godet de couleur "café", à laquelle j'ai ajouté une touche de couleur "brun havane".

JambesLa teinture a très bien pris et est uniforme, mais la couleur n'est pas top : les jambes ont un reflet grisâtre (dû sans doute au ton "café"), accentué sous certains éclairages. A la lumière du jour, le résultat est satisfaisant : mieux vaut des jambes un peu grises que pas de jambes du tout !

Et la poupée en valait la peine, car, bien qu'il s'agisse d'une F/364, que j'ai en plusieurs exemplaires, le visage de celle-ci a une expression vraiment particulière. 
                                                              

Jambes2

La poupée restaurée est celle de gauche : vous remarquerez que ses jambes sont plus claires que celles de la poupée de droite... Mais il faut dire qu'il y a d'autres différences de couleurs entre les deux poupées, et celles-ci sont d'origine !


PETITS CONSEILS POUR CEUX QUI VOUDRAIENT SE LANCER DANS L'AVENTURE :

Bella 37cmUne poupée est bien sûr constituée de plusieurs parties. Celles-ci ne sont pas toujours toutes fabriquées dans la même matière !

Les poupées vintages ont souvent le corps et les jambes en polyéthylène (PE), et la tête et les bras en vinyle souple.
Plus rares sont les poupées constituées de trois matières différentes, mais il y en a... Comme celle que je vous montre ci-contre, et qui a la tête en vinyle, le corps en rhodoïd et les membres en alkatène.

De plus, il faut être conscient que tous les éléments de la poupée n'ont probablement pas été fabriqués en même temps et que, même si elle est entièrement en PE, certaines différences peuvent être présentes dans la matière : différences de ton entre les jambes et les bras, différences de consistance, différences de rendu (plus brillant, plus mat)...

Tout ceci fait que, lorsque vous désirez teindre une poupée entière, vous allez au-devant de sérieuses déceptions, car les différents éléments vont se colorer de manière différente !

Quoi qu'il en soit, tentons l'expérience !

MatérielMatériel nécessaire : des parties de poupées (une tête en vinyle, des bras en alkatène), de la teinture à chaud pour textile, du sel, une casserole, et différents ustensiles de cuisine (spatule, presse-purée, lèche-frites,...) et des gants jetables en latex.

 

                                                        

 

Bain tête et brasFaites chauffer la quantité d'eau nécessaire et diluez-y la teinture en poudre avec la quantité de sel recommandée par le fabricant.

Nettoyez à fond les éléments à teindre, pour en enlever les salissures et éventuellement le film huileux.
Retirez les yeux de la tête. Cette opération est plus simple si vous chauffez la région de l'oeil avec un sèche-cheveux : le vinyle devient plus souple et vous pouvez pousser l'oeil par l'intérieur de la tête.

Les membres des poupées Bella, comme beaucoup d'autres, n'ont qu'un tout petit trou sur la partie supérieure de l'articulation. La teinture entre donc lentement à l'intérieur et est assez difficile à faire ressortir par la suite. Pensez donc à agrandir le trou avant de plonger les membres dans la casserole.

                                               
BainN'oubliez pas que les bras et les jambes sont creux, et qu'ils ont donc une fâcheuse tendance à flotter : pensez à les retourner sans arrêt et à les enfoncer dans le bain de teinture tout au long du procédé, afin que la teinte soit homogène, mais ne les laissez pas toucher le fond de la casserole : ils pourraient fondre !

Lorsque la couleur désirée est atteinte, il faut ressortir les membres : ceux-ci sont alors brûlants et très mous ! Il vaut mieux utiliser un ustensile de cuisine comme une lèche-frites, pour ne pas se brûler les doigts.

Pour retirer toute la teinture qui se trouve à l'intérieur des membres, on peut les presser délicatement tant qu'ils sont mous (ils se remettent automatiquement en forme en refroidissant). Mais faites attention aux éclaboussures : il y a parfois de tout petits trous dans le plastique que l'on n'avait pas remarqué auparavant, et ceux-ci se transforment alors en minuscules geysers qui envoient de la teinture partout (ça m'est arrivé, et c'est pas génial pour les vêtements...) !

Résultat1Voici le résultat après un quart-d'heure seulement : la tête en vinyle (ainsi que les cheveux) ont sensiblement foncé, alors que les bras en PE n'ont pratiquement pas changé de couleur.

                                                                    

Tête et brasJ'ai décidé de continuer l'expérience avec les bras seuls.
Après encore près d'une heure dans le bain de teinture, je suis arrivée au résultat suivant : vous constaterez comme moi, que ce n'est pas vraiment réussi !

La teinture a ses limites ;o)

 

 

19:27 Écrit par Wednesday dans RESTAURATION | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : teindre une poupee |  Facebook |

Un body ancien pour une poupée

Une de mes Unica des années 50 portait un body dans un état épouvantable. Je ne sais pas si c'était bien le sien à l'origine, car je le trouve un peu grand, mais c'est le genre de sous-vêtements que portaient ces poupées (j'en ai une autre de cette marque qui en porte un aussi). Il s'agit ici d'une poupée de 46 cm, mais je pense que ce body ira parfaitement à une poupée de 50 cm.

Le patron est disponible sur simple demande.

Body
Ce vêtement est irrécupérable :o(
Il ne me reste plus qu'à en confectionner un nouveau et, comme je sais que vous êtes tous très intéressés par ce genre d'activité, je vais vous montrer toutes les étapes de la réalisation. ;o)

Etape 1 : Le patron

Retournez le body sur l'envers et fixez-le bien à plat sur un papier fort avec des épingles. Reproduisez sur le papier tout le contour du vêtement.

Body 1

Comme ce body a un bord de dentelle tout autour des emmanchures, de l'encolure et des jambes, il faut ensuite redessiner les contours du vêtement (ligne rouge) en supprimant la largeur de la dentelle.

Body 2

La première ébauche du patron est complètement de travers : c'est normal, car ce vêtement a été porté pendant une bonne cinquantaine d'années et s'est beaucoup déformé !

Pliez ce dessin en deux par le milieu et posez-le sur une vitre (s'il fait déjà noir, il faudra trouver une autre solution) ce qui vous permettra par transparance de voir les deux moitiés superposées : rectifiez le patron en traçant les nouvelles lignes sur l'envers, en compensant les différences de mesures.
Découpez le dessin, toujours plié en deux, suivant le nouveau tracé.

Body 3

Vous avez maintenant un joli pré-patron bien symétrique. N'oubliez pas d'y reporter l'échancrure de l'encolure de devant, qui est évidemment plus profonde que celle du dos.

Reproduisez cette partie du patron sur un autre papier. Moi, j'utilise des morceaux récupérés sur des nappes en "non-tissé" souples et bien épaisses, ce qui permet de faire un premier essayage directement sur la poupée, si nécessaire.

Body 4

Découpez ensuite l'encolure du devant sur votre pré-patron et reproduisez le devant, à côté du dos. Decoupez le patron d'une seule pièce.
Notez que j'ai, par la suite, également, échancré un peu plus les emmanchures et le contour des jambes de la partie avant, qui, à l'origine, étaient les mêmes devant et derrière.

Vous avez maintenant un magnifique patron de body !

Etape 2 : La découpe

Body 6

Epinglez votre patron sur le tissu. Il s'agit ici d'une manche d'un vieux t-shirt en jersey de coton écru, mais tout autre tissu fera l'affaire. L'avantage du jersey de coton, c'est qu'il ne faut pas surfiler les bords, puisqu'ils ne s'effilochent pas.

Découpez le body en ajoutant un ourlet de +/- 4 mm tout autour pour les coutures.

Body 7

Etape 3 : l'assemblage

Avant toute chose, il faut placer la dentelle, tout autour des emmanchures, des bretelles et de l'encolure (en une seule pièce), ainsi qu'autour des jambes.

Epinglez la dentelle à 3 mm du bord, endroit contre endroit et cousez-là.

Body 9

Ensuite, retournez l'ourlet sur l'envers, et faites une deuxième piqûre sur l'endroit pour fixer l'ourlet et la dentelle en place.
Cela donne ceci :

Body 10

Maintenant, il faut placer une coulisse à la taille pour l'élastique.
Pour que le vêtement tombe bien, il vaut mieux ne pas faire une coulisse toute droite, mais plutôt l'incurver légèrement vers le bas sur le devant et légèrement vers le haut dans le dos (ce qui n'était pas le cas sur le body d'origine, mais autant faire les choses dans les règles).

Découpez une bande du même tissu de la longueur de la taille du body et d'une largeur de 2 cm. Vous pouvez également utiliser une longueur de biais. Pliez-la en deux et cousez-la au niveau de la pliure sur l'envers du body et comme indiqué plus haut, à 3 cm des emmanchures.

Body 11

Glissez ensuite l'élastique (rond ou plat de 2 mm de large) dans la coulisse. Ne le coupez pas, mais fixez-le à un bout par quelques points et coincez-le bien au fond de la coulisse, contre la couture, sur toute la longueur.
Faites maintenant la couture de l'autre côté de la coulisse en prenant garde à ne pas piquer dans l'élastique.

Body 12

Maintenant, vous pouvez coudre l'entrejambe du body, et demander à la demoiselle à qui il est destiné de faire un essayage.
Enfilez le body à la poupée et maintenez le côté non cousu par des épingles.
Reserrez l'élastique autour de la taille, et recoupez-le à la bonne longueur. Fixez-le en attendant par un épingle.
Reprenez le body et cousez maintenant la couture de côté en fixant solidement l'élastique dans la couture.
Vous obtenez ceci :

Body 13

Il ne vous reste plus qu'à coudre des pressions aux épaules et à les cacher éventuellement par un joli bouton.

Maintenant, la demoiselle peut à nouveau se promener sans complexe en petite tenue ! ;o)

Body 14


17:13 Écrit par Wednesday dans COUTURE | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : coudre un body pour une poupee |  Facebook |

Reproduction de pièces en résine

Il se trouve que j'ai besoin de mains pour une poupée que je suis en train de "restaurer" (je devrais dire "refabriquer"), et que je vous présenterai par la suite. Je n'ai pas d'autre solution que de les fabriquer moi-même.

Je vous propose donc de profiter de ma première et seule expérience en la matière : une petite leçon en images et en 5 étapes, qui vous montrera comment reproduire des objets en résine synthétique, en l'occurrence,
des mains de poupée.

N'ayant pas la possibilité de reproduire les mains d'origine, je décide de choisir les mains les plus semblables possible et de la bonne taille sur une autre de mes poupées (ici, une Martiniquaise non marquée).
Malheureusement, je ne peux pas lui retirer les bras, pour les mouler directement dans la résine, il faudra donc que je fabrique d'abord un moule en plâtre.

Si vous voulez simplement reproduire à l'identique et en résine une pièce existante et accessible, vous pouvez passer les deux premières étapes, et commencer le travail à l'étape 3.

Etape 1 : Moulage en caoutchouc

Matériel 1

Matériel nécessaire : Un objet à reproduire (ici, des mains de poupée), du caoutchouc liquide, un bol en plastique, un vieux pinceau (brosse à poils durs et courts) et un sèche-cheveux.

Moule latex 1                                                      Idéalement, il faudrait que la poupée soit nue, pour éviter les taches, mais celle-ci a ses vêtements cousus sur le corps... Donc, je vais faire attention à ne pas la couvrir de caoutchouc ;o)
Normalement, cette matière n'abîmera pas la pièce à mouler, mais pour plus de sécurité, faites un essai sur une partie cachée avant de vous lancer dans l'aventure.

Recouvrez les mains et les avant-bras de la poupée d'une première couche de caoutchouc liquide. Faites sécher cette couche en la chauffant avec le sèche-cheveux. Maintenant, on dirait qu'elle est prête à faire la vaisselle ;o).
                                                 

Moule latex 2Recommencez l'opération 3 ou 4 fois, en laissant bien sécher entre chaque couche. Insistez bien sur les extrémités et tâchez de garder une épaisseur régulière partout.

Maintenant, plus question de faire la vaisselle ! On dirait plutôt que cette malheureuse poupée a les deux bras plâtrés... ça me rappelle de mauvais souvenirs !
                                                              

 

Nettoyez le pinceau à sec, avec du papier essuie-tout. S'il reste des traces de caoutchouc, trempez-le dans de l'huile ordinaire le temps qu'il faut, et puis lavez-le avec de l'eau savonneuse.

Moule latex 3Attendez d'être sûr que les "gants" en caoutchouc soient parfaitement secs avant de les retirer : vérifiez pour cela que la couleur soit bien uniforme et que tout soit bien de la même consistance (en pressant aves les doigts).

Retirez les moules en roulant délicatement les bords supérieurs. Ensuite en dégageant progressivement la main. Ne tirez pas trop fort, car le caoutchouc est malgré tout assez fragile, surtout, et paradoxalement, lorqu'il est épais.
                                                            


Vous voici maintenant en possession de deux "choses" assez inesthétiques et informes : des moules "négatifs", qui vont vous être bien utiles pour la suite des opérations !

Moule latex 4

                                                                                                                          

Etape 2 : Moulage du plâtre

Les moules en caoutchouc vont vous permettre de fabriquer des mains en plâtre, qui seront des moules "positifs"... Eh non, vous ne jouerez pas tout de suite avec la résine !

Moule latex 5Matériel nécessaire : du plâtre de moulage superfin, de l'eau, un bâtonnet mélangeur, des cure-dents, un ustensile de la bonne taille pour y suspendre vos moules et un bol en plastique pour y fabriquer le plâtre.

Au moyen d'une épingle, percez un petit trou au bout de chaque doigt. Passez délicatement un cure-dents dans chaque moule pour pouvoir le suspendre dans votre pot, comme sur la photo.

Fabriquez la quantité de plâtre nécessaire en suivant les indications du fabricant. En général, on conseille 3 mesures de plâtre pour une mesure d'eau. Mettez un tout petit peu plus d'eau, afin d'avoir une pâte suffisamment liquide pour pénétrer aisément dans les petits espaces du moule.

Moule latex 6Versez d'abord une petite quantité de plâtre dans les moules et pressez-lez pour bien faire rentrer la pâte jusqu'au bout des doigts. Les petits trous que vous aurez fait permettront en partie à l'air de s'échapper.

Versez ensuite du plâtre jusqu'à 1cm du bord.
Tapotez le moule et secouez-le pour que toutes les bulles d'air remontent à la suface.

Suspendez les moules et attendez que le plâtre prenne. Il faut compter une heure, mais je vous conseille d'attendre plus longtemps, afin d'être sûr de ne pas endommager les pièces lors du démoulage.

Lorsque le plâtre est bien dur, vous pouvez démouler les mains : Cassez les cure-dents en trois et retirez-les. Retournez délicatement les moules en caoutchouc "comme des gants" (c'est le cas de le dire) et retirez les mains en plâtre. Attention, ces petites choses sont assez fragiles !


Moule latex 7

Vous constaterez que malgré toutes les précautions prises, ces mains en plâtre présentent encore des petits trous de bulles d'air. De plus, les moules en caoutchouc comportaient également des petits trous, ce qui a produit des petites aspérités sur la surface du plâtre.

Plâtre 1Il est donc nécessaire de dégrossir le travail : enlevez au couteau les bavures, poncez légèrement les surfaces au papier de verre extrafin et comblez les petits trous avec un enduit superfin, genre Polyfilla à séchage rapide. Raccourcissez également le bras de manière à ce qu'il mesure plus ou moins 2 cm.

Voilà le résultat : de jolies petites mains bien lisses et bien détaillées. Elles serviront de moule "positif" pour l'étape suivante.

Notez qu'à ce stade, il vous est possible de transformer légèrement votre pièce, de l'améliorer en ajoutant des détails ou de la retravailler pour lui donner une allure plus ancienne, par exemple.

                                                                                    

Etape 3 : Les moules en silicone

Mat siliconeMatériel nécessaire : de la colle de contact, du silicone en pâte, du durcisseur pour silicone, un bâtonnet mélangeur, une bombe de démoulant en spray, des mesurettes, une grosse seringue et un bol (de préférence en plastique) pour faire le mélange.

                                                                       

Collage mouleMais avant toute chose, il vous faudra trouver deux récipients d'une taille légèrement supérieure aux mains de plâtre. Il s'agit ici de deux fonds de flacons en plastique que j'ai recoupés à la bonne hauteur (+/- 2cm au-dessus des mains).

Afin que celles-ci ne remontent pas quand vous verserez le silicone, collez avec un point de colle les mains dans le fond des récipients. Il faut prévoir, tout autour, plus ou moins 1 cm d'espace vide entre les mains et le bord des récipients.

Préparez le silicone suivant les instructions du fabricant. Surtout prévoyez-en suffisamment, car il faut verser la préparation d'un coup et il ne vous sera pas possible d'en rajouter, une fois le silicone coulé sur la pièce !

On recommande en général d'ajouter 5 à 6% de durcisseur. Afin d'obtenir un bon résultat, il est absolument nécessaire de respecter ces proportions. Mesurez donc bien les quantités de silicone et de durcisseur. J'ai utilisé des mesurettes en ml pour le silicone et une grosse seringue pour le durcisseur.
Ne faites pas comme moi : soyez délicat en utilisant la seringue, sinon vous enverrez du durcisseur partout ;o)

Moule siliconeAspergez légèrement l'intérieur des récipients et les mains avec le spray démoulant.

Remplissez les récipients avec le silicone de manière à couvrir les mains et ceci jusqu'à plus ou moins 1 cm au-dessus du bout des doigts.
Tapotez les petits pots afin de faire remonter les bulles d'air et puis attendez que le silicone durcisse.
Il faut compter au minimum 4 heures, mais il est conseillé de laisser durcir le silicone pendant 12 heures. Passez donc une bonne nuit là dessus !

Lorsque le silicone est prêt, vous pouvez retirer les mains de plâtre.
Si vous avez bien suivi toutes les instructions, cela devrait se faire très facilement. Cependant, il est possible que vous y détruisiez votre moule en plâtre : cela n'est pas vraiment grave, puisque vous n'en aurez plus besoin.
Vous verrez ci-dessous que la main droite a perdu la moitié de son index dans l'aventure...

Moule silicone fini

Vous voici maintenant avec deux moules "négatifs" en silicone, les deux beaux cylindres blancs, qui vont vous permettre de réaliser (enfin !) les mains définitives en résine.


4. Moulage en résine

Matériel résineMatériel nécessaire (oui, je sais, en tout ça fait beaucoup de matériel...) : de la résine synthétique liquide, du durcisseur, un bâtonnet mélangeur, un spray de démoulage (le même que pour l'étape précédente), des mesurettes, un récipient en plastique pour le mélange et vos moules en silicone.

Estimez plus ou moins la quantité de résine qui sera nécessaire pour la fabrication de vos pièces. Vous pouvez, par exemple, verser de l'eau dans les moules et en mesurer ainsi le contenu, mais il faudra alors bien sécher l'intérieur des moules, éventuellement au sèche-cheveux.

Il vaut mieux ne pas préparer trop de résine (tous ces produits coûtent assez cher), car elle serait perdue, et si vous n'en avez pas assez, vous pourrez sans problème en rajouter par la suite, il n'y aura aucun raccord.

Moulage résineAspergez légèrement l'intérieur des moules en silicone avec le démoulant en spray.

Préparez votre résine dans un petit récipient qui ne pourra plus vous servir à autre chose par la suite. Il faut bien mélanger la résine et le durcisseur à parts égales.

Versez immédaitement le mélange à ras bord dans les moules en silicone.
Tapotez légèrement pour faire remonter les éventuelles bulles d'air.

Attendez quelques minutes que la résine prenne. Comptez au moins 5 minutes. Vous verrez que le mélange change rapidement de couleur.
Paradoxalement, ce sont les parties les plus fines et les plus petites qui durcissent le moins vite : ne vous fiez donc pas à ce que vous voyez en surface. Ne soyez pas trop pressé et attendez plutôt une dizaine de minutes ;o)

Maintenant vous pouvez démouler les mains définitives en résine !
Les moules en silicone pourront servir encore et encore pour la fabrication de dizaines de petites mains...

Démoulage résine


Ces mains en résine demanderont encore un peu de travail avant d'être parfaites !


Etape 5 : Les finitions

Afin de mieux visualiser les défauts de vos pièces, enduisez-les d'une couche de peinture acrylique épaisse et d'un ton contrasté. Essuyez la peinture avec un papier essuie-tout avant qu'elle ne soit complètement sèche : vous constatez avec horreur grâce à la peinture incrustée, qu'il y a plein de petits trous et autres défauts !

EnduitCela est dû au fait que nous avons dû utiliser un moule positif en plâtre pour fabriquer notre moule négatif en silicone. Si nous avions pu éviter les deux premières étapes, et mouler la pièce d'origine directement en silicone, le résultat aurait été nettement meilleur. Mais voilà, la chose était impossible dans ce cas-ci...

Poncez les petites aspérités avec du papier de verre extrafin et rebouchez les éventuels petits trous avec de l'enduit à séchage rapide. Lissez avec un doigt mouillé. Maintenant que le résultat est tout à fait acceptable, il ne vous reste plus qu'à peindre les mains dans la couleur de votre choix.

Dans ce cas-ci, il s'agit de mains pour une poupée de couleur, vous l'auriez deviné ;o)
J'ai utilisé de la peinture acrylique pour maquettes en plastique. Cette peinture est brillante, parce que le reste de la poupée l'est également, mais on trouve toutes sortes de peintures pour maquettes, avec différents rendus, satinés et mats.

Il est vraiment plus facile de peindre des petits objets si vous les fixez à l'aide de mastic ou de plasticine sur un support que vous pouvez tenir en main (ici des boîtes de films). C'est une astuce que j'ai piquée à un de mes fils qui peint beaucoup de figurines ;o). 

Peinture


Voilà, ces petites mains sont prêtes à être montées sur la poupée que je vous présenterai très prochainement sur mon blog consacré aux poupées noires (voir liste des liens) !